Autour de Marguerite

Autour de Marguerite

A votre service !

Menu Expo Commerces et Estaminets
»
A votre service !

1899 : Une aubette à journaux est installée en bas du square. En face, il y aura longtemps un urinoir.  Des toilettes publiques sont installées dans le vestiaire de la plaine de sports en 1946. 

Coll. Christian Dekeyser

1901 : un téléphone public est installé dans le haut du square (il fonctionne avec une clé que détiennent les voisins et les agents du quartier), suivi d’une cabine téléphonique à pièces ou à carte de 1923 à 2015.

Coll. Christian De Keyser.

1902 : Deux places de stationnement sont prévues pour les voitures à cocher. Dès 1896, le tramway venant de la place Saint-Josse et allant vers Tervuren s’y arrête.  Jusqu’en 1955, le tram 77 aura son terminus au square Marguerite. De multiples trams passeront par le square avant d’être remplacés par des bus vers 1965. 

1902 à 1939 : un bureau de poste (auxiliaire) existe dans le haut du square (au 29 puis au 19-20). 

Coll. Christian Dekeyser

1905 : le square est officiellement désigné comme place de jeux, « en vue d’être utile au développement physique des enfants de la ville ».  De nombreuses compétitions sportives s’y dérouleront : jusqu’en 1946, de balle au tamis et de balle pelote ; plus tard d’escrime, de basket-ball, de volley-ball et de handball.  

Coll. J.-M. Schrynemaeker

1897 : Une officine de pharmacie est établie au 3, tenue successivement par les pharmaciens Proot, Defgnée, Michel, Moreau et Hoc. Georges Michel, pharmacien-footballeur de niveau international (diable rouge), décède dans un accident de voiture en 1928.  La « Pharmacie Michel » conservera son souvenir jusqu’en 1969.  Au 4, Tullie Demarez, son épouse, sera la première docteure du square de 1929 à 1969.  En 1931, le dentiste Laurencin s’établit au 16, son confrère Zegers fera de même au 1 de 1946 à 1960. Avant l’arrivée de médecins, les pharmaciens assurent les premiers secours lors d’accidents au square

1945 : Une première teinturerie permet aux familles du square de donner leur lessive à faire à l’extérieur. En 1966, un salon-lavoir automatique, le  Quick Wash est établi au 8.  En 2010, son successeur s’installe au 30. 

© Photo G. Gigante.