Autour de Marguerite

Autour de Marguerite

Square Marguerite 8

Menu Expo Commerces et Estaminets
»
Square Marguerite 8

1903

Le premier immeuble à appartements du square est construit au n° 8.  Aux quatre étages s’établissent des employés, des négociants, des assureurs.  Au rez-de-chaussée s’établit la Grande Pâtisserie Regina.

Son propriétaire, Jules Devos, sait se mettre en valeur.  Le Soir annonce l’ouverture de la pâtisserie en novembre 1903. Au pignon, visible depuis le bas des squares, une grande publicité est peinte.  Il est un des premiers commerçants à avoir le téléphone.

Coll. Christian Dekeyser

Jules Devos fait partie de l’Union des Patrons Pâtissiers de Belgique.

© Archives de la Ville de Bruxelles, J 182.

Cette coopérative fait des achats groupés de matières premières et produit son chocolat (tablettes, pralines, œufs de pâques, poudre de cacao) et ses confiseries (acidulés, fondants, etc.).  

Coll. Sophie Wittemans

La pâtisserie sera reprise en 1913 par Octave Vals, ex-chef de Jules Devos.

© Archives de la Ville de Bruxelles, J182

Les dames du square dégustent ici tartes, gosettes, misérables, mokas, éclairs, gâteaux à l’orange et flans aux fraises… L’orange est rare à cette époque ! Le matin, il y a des couques et l’été, de la crème glacée.

© Archives de la Ville de Bruxelles, J182

1926

La maison Lampert, initialement établie au 6, square Marguerite (puis au 4 rue Van Campenhout), revient s’établir au square Marguerite. Le pignon porte maintenant son enseigne : “Lampert, couleurs et vernis”.

On y vend des couleurs (de la peinture), des vernis et également des produits de toilette.

La droguerie sera exploitée par Mme E. Annens jusqu’en 1937, puis par la veuve Dupont jusqu’en 1960.

1966-1978

Le premier lavoir automatique du quartier, le Quick Wash, s’y installe.

© Photo Giovanni Gigante, 1967.